Glossaire

Allocation d’actifs

Une personne disposant de liquidités souhaite les investir de manière cohérente par rapport à ses autres actifs, financiers ou non financiers, avec pour objectif d’obtenir une certaine rémunération (complémentaire ou principale). L’allocation d’actifs consiste à répartir ces liquidités sur différents investissements pour atteindre l’objectif visé, par exemple, le rendement le plus élevé possible avec un risque de perte le plus faible possible.

 

Family Office

Un Family Office est une société de  conseil dont les recommandations sont indépendantes de toute idée de vente d’un produit ou service ; il accompagne un client privé sur l’ensemble des questions que celui-ci rencontre et il est rémunéré pour accomplir cette tâche: les missions vont des plus quotidiennes (secrétariat privé) aux plus techniques (finance, ingénierie juridique etc…).

En règle générale l’indépendance est présentée comme suffisante si le Family Office n’est ni détenu, ni rémunéré (sous forme de rétro-commissions ou autres) par une banque ou par un établissement financier.

Dans la réalité, c’est surtout la capacité d’analyse propre au Family Office qui garantit l’indépendance de ses recommandations. Cette capacité d’analyse spécifique est encore rare en France.

 

Fiducie

La fiducie a été introduite récemment dans le système juridique français où elle reste encore assez peu pratiquée, notamment par les Family Offices; il s’agit d’une opération contractuelle « triangulaire » (constituant, bénéficiaire, et fiduciaire) permettant de gérer des actifs et/ou de garantir des engagements avec une efficacité très supérieure aux mécanismes juridiques pré-existants.

 

Ingénierie patrimoniale

L’ingénierie patrimoniale permet d’analyser et de suivre en continu la situation juridique ou fiscale d’un client pour l’adapter à l’évolution de la législation, de la situation personnelle etc… qui change forcément avec l’âge, la situation professionnelle etc… La « bonne ingénierie » ne se conçoit qu’en continu et qu’à la condition expresse de disposer d’une capacité d’écoute importante, au-delà de la technique.

 

Investissement

L’investissement ne se limite pas à un achat ; investir c’est avant tout concrétiser un projet, quelle qu’en soit la nature, en décidant d’y consacrer des ressources : psychologiques (l’anticipation et l’acceptation des risques liés à cet investissement) financières (le financement) humaines (le mode de suivi de l’investissement). Parce qu’elle constitue une projection dans le temps, l’opération d’investissement et son suivi sont au coeur de l’activité du Family Office.

 

Mandat de protection future

Le mandat de protection future est un contrat qui permet à une personne (mandant) de désigner à l’avance le (ou les) personnes (s) (mandataire) en charge de réaliser les actes nécessaires à la protection de sa personne et/ou sur tout ou partie de son patrimoine, pour le jour où elle ne serait plus en état, physique ou mental, de le faire seule.

 

Philanthropie

Action altruiste initiée par une ou plusieurs personnes privées, quelle que soit la forme juridique retenue, encouragée par la plupart des systèmes fiscaux, sous des formes diverses. L’action philanthropique d’une personne ou d’une famille est généralement consacrée à « ce qui parle » au philanthrope ; elle participe donc aussi à définir l’identité individuelle ou collective (familiale) du donateur.

 

Secrétariat privé

Le secrétaire privé, selon l’étendue de la mission qui lui est confiée, prend en charge l’ensemble des documents administratifs d’un client et/ou ses prévisions de trésorerie etc. Il établit des tableaux de bord poste par poste, règle des dépenses, négocie certains contrats et centralise les documents à conserver. La mission, qui suppose une forte relation de confiance,  peut aller jusqu’à lui conférer un véritable rôle de « fondé de pouvoirs » privé.

 

Supervision d’actifs

Par souci de diversification, un client qui dispose d’un patrimoine financier important sélectionne ou peut demander à son FO de lui sélectionner plusieurs établissements pour gérer ses capitaux. En diversifiant, il perd souvent la vision globale de ses avoirs : comment est-il investi ? Quel est son réel niveau de risque ? Qui performe ? Etc… La supervision globale permet de suivre les objectifs et les performances, d’établir de manière régulière un document de synthèse de l’ensemble des comptes, et de réunir les gestionnaires pour leur donner les orientations de gestion que souhaite le client, sans jamais intervenir dans celle-ci.